Nutrition : évolution et tendances – Une mise à jour sur les habitudes alimentaires des Canadiens

Par Sue Mah, Dt.P.

Depuis 1989, l’étude Nutrition : évolution et tendances fait, en fonction des réponses données par les personnes qui y participent, le suivi des connaissances, des opinions et des comportements des Canadiens en ce qui concerne les aliments et la nutrition. Les résultats de l’étude menée en 2013 ont été publiés récemment. En voici quelques faits saillants.

Bonnes habitudes alimentaires
La proportion des Canadiens qui qualifient leurs habitudes alimentaires de « bonnes à excellentes » est de 77 %. Un peu moins du quart (23 %) des Canadiens sont d’avis que leurs habitudes alimentaires sont « passables ou mauvaises ». Les personnes qui évaluent leurs habitudes alimentaires de façon positive font de même pour leur état de santé général et sont plus susceptibles d’être bien informées en matière de nutrition. Les Canadiens âgés de 65 ans et plus sont plus nombreux à déclarer que leurs habitudes alimentaires sont bonnes ou excellentes.

Améliorations du régime alimentaire
Presque tous les Canadiens indiquent avoir pris des mesures pour améliorer ou modifier leurs habitudes alimentaires. Soixante-huit pourcent (68 %) des Canadiens ont déclaré essayer de manger plus de légumes et de fruits. Parmi les autres principaux changements apportés au régime alimentaire, mentionnons la réduction de la consommation de sel et de sodium, la diminution de la consommation de sucre, la réduction de la taille des portions et l’augmentation de la consommation de fibres.

Plus nombreux à déjeuner
En 2013, 63 % des Canadiens ont déclaré avoir l’habitude de prendre le déjeuner, une statistique en hausse par rapport au 58 % de la précédente édition de l’étude. Parmi les différences régionales intéressantes, mentionnons le fait que les Québécois sont plus nombreux à déjeuner que leurs compatriotes des autres provinces, comme l’Ontario et l’Alberta. La majorité (87 % et 64 %) des Canadiens dînent et soupent également chaque jour.

Deux collations par jour
Les Canadiens affirment manger une collation deux fois par jour et environ quatre fois par semaine. Les hommes et les femmes de moins de 55 ans sont plus susceptibles de prendre une collation chaque jour que les personnes plus âgées.

Une question de goût
Comme dans les précédentes éditions de l’étude, les Canadiens indiquent que le goût est le principal facteur qui les guide dans le choix d’un aliment. La valeur nutritive, le coût, l’aspect pratique/la facilité de préparation sont d’autres critères importants.

Priorité aux protéines
Au moment de décider quoi manger, le facteur nutritionnel le plus important à considérer est la teneur en protéines des aliments. Les Canadiens recherchent également les aliments qui contiennent peu de gras saturés, qui ont une faible teneur en sel ou en sodium et qui sont une source de fibres.

Nourrissante arachide
Au moment de donner des conseils à vos clients et de rédiger des messages éducatifs, rappelez-vous que les arachides et le beurre d’arachide regorgent d’éléments nutritifs. En plus de ne contenir aucun sodium, une portion (60 ml ou ¼ tasse) d’arachides non salées et rôties à sec constitue une excellente source de vitamine E et de magnésium ainsi qu’une source de fibres et d’acide folique. Une portion de beurre d’arachide (30 ml ou 2 c. à table) représente également une bonne source de vitamine E, de magnésium et d’acide folique. Les arachides et le beurre d’arachide permettent tous deux d’augmenter de façon délicieuse la teneur en protéines de n’importe quel repas ou goûter. Pour obtenir des idées de recettes, consultez le site arachides.ca.

Pour commander la version intégrale de l'étude Nutrition : évolution et tendances, consultez le site de la Fondation canadienne de la recherche en diététique (en anglais).

 

Source : Nutrition : évolution et tendances, 2013